Chet Baker : une lourde carrière qui a connu une chute mémorable

Véritable icône d’un genre de musique très répandu dans le monde appelé jazz, Chet Baker est un artiste dont le talent a vite attiré l’attention du grand public. Il est né en 1929 à Yale, dans l’Oklahoma d’un tromboniste (son père) et d’une professeur de piano (sa mère). C’était un atout majeur qu’il n’a pas raté, car ayant démarré à l’âge de 12 avec la trompette. Cet instrument auquel il attache un amour particulier sera révélateur de son talent. Comment s’est passé l’immense talent de Chet Baker ?

Historique du succès de Chet Baker

Le succès a été au rendez-vous très tôt dans la carrière artistique de la légende du jazz. En effet, chet baker commence à rayonner sur la scène musicale avec sa tournée en Europe. Ensuite, il retourne à Hollywood pour intégrer un big band dont la direction était assurée par Jerry Vail. 

Dans le meme genre : Vacances à Bonaire : Comprendre les implications de la taxe de séjour sur votre séjour

Peu de temps après, il rejoint l’organisation de Stan Kenton pour une aventure qui va durer quelques années. Dès 1956, Chet Baker fera son grand retour en Europe où il va jouer avec de nombreux célèbres groupes dont ceux dirigés par André Ekyan et Claude Thornhill. 

Les premières pauses de Chet Baker

À propos de ses premiers enregistrements, il faut remonter le temps en 1947, l’année où il le fait pour le petit label Savory. Sa première grande pause se fera pendant qu’il jouait avec Lennie Hayton. Ce n’est qu’après cela, que l’homme intègre Capitol Records en 1949, l’occasion pour lui d’enregistrer prolifiquement pour les grands labels le reste de sa carrière. 

A voir aussi : Voyage : conseils pour réussir une croisière

L’année 1956 marquera la signature de son contrat avec RCA Victor et la sortie de son premier album pour ce même label. Quelques années après, précisément en 1963, il enregistre avec un big band dirigé par Moon Mullican, puis après quelques années sans enregistrer ni jouer, crée sa propre maison de disques, et de nouveaux groupes en 1964.

Les derniers moments de la carrière de Chet Baker

La fin des années 1950 sera la période la plus sombre de la carrière artistique de l’icône du jazz qui commence à vivre du déclin progressif. En effet, exposé à un problème de toxicomanie, Chet Baker commence à rencontrer des difficultés en matière d’enregistrements et de prestations (concerts). 

Cette période étant celle des indépendances, l’artiste sera l’objet de nombreuses poursuites judiciaires et passera beaucoup de temps dans les cellules de la prison. Il développe la tuberculose qui met en péril sa santé. 

Mais cela ne l’a pas empêché de continuer à jouer et enregistrer des albums jusqu’en 1960. Suite à une agression ayant atteint son cerveau, Chet Baker meurt peu après 1990. En gros, il faut retenir que Chet Baker fut une icône du monde musicale, notamment du jazz. Ses œuvres continuent d’inspirer plusieurs acteurs de musique urbaine.